Rapports de recherche: approches tenant compte des traumatismes et de la violence

The Flourish Project: Collaborative Approaches for Supporting Survivors / Le projet Flourish : Approches collaboratives pour soutenir les survivantes

Date : mardi 22 septembre| 13h00 – 13h20 (HNE)

Inscriptions : https://forms.office.com/Pages/ResponsePage.aspx?id=TaaTrQ2tzU6y_eU84VllvgrCP0ybY5dChWtZUt2y9ZpUMUJINjhTOUhIR0pTM1o4Qjc0S1VPM0NMMi4u (en anglais)

Description : Cette présentation offrira un aperçu de la création, de la mise en œuvre et des résultats de Flourish, une intervention s’adressant aux survivantes d'E/MGF de Toronto, en Ontario. Ce projet cherche à combler les besoins de ces survivantes en matière d’aide, en tenant compte de leurs réalités socio-économiques et intersectionnelles et en adoptant une approche participative axée sur la communauté.

Objectifs d’apprentissage:

À la fin de cette présentation, vous serez en mesure de :

  • mieux comprendre le cycle reliant la connaissance à l’action et de la façon dont la science de l’application peut être utilisée à l’échelle de la collectivité;
  • évaluer les obstacles relevés par les participantes dans le cadre du projet, ainsi que les stratégies d’atténuation concernant des programmes et initiatives similaires; et
  • reconnaître les obstacles à l’obtention de soins de santé découlant de l’intersectionnalité des races, des migrations et des genres.

Biographie:

Tharao-Wangari-2016-120.pngWangari Tharao est directrice de la recherche et des programmes au Women’s Health in Women’s Hands Community Health Centre (WHIWH CHC, ou Centre de santé communautaire La santé des femmes dans les mains des femmes). Ce centre offre des soins de santé primaire à des femmes racialisées des communautés africaine, noire, caribéenne, latino-américaine et sud asiatique de Toronto et de sa région.

Cette chercheuse communautaire de renom s’intéresse également aux enjeux de santé sexuelle et reproductive associés aux femmes racialisées résidant au Canada. Elle s’appuie sur les connaissances générées par la recherche pour concevoir des interventions fondées sur des données probantes et collabore avec des organismes de prestation de services pour faciliter l’intégration de ces interventions au sein des services ciblant des femmes issues de la diversité et leurs communautés respectives.

Elle est présentement coprésidente pour l’Amérique du Nord du Conseil de coordination du programme (CPP) de l’ONG ONUSIDA. De plus, elle a cofondé plusieurs réseaux à l’échelle locale, provinciale, nationale et internationale, parmi lesquels l’African and Caribbean Council on HIV/AIDS in Ontario (ACCHO, ou Conseil africain et caraïbe sur le VIH en Ontario), le Canadian HIV/AIDS Black, African and Caribbean Network (CHABAC, ou Réseau noir, africain et caribéen sur le VIH/sida) et l’African and Black Diaspora Global Network on HIV and AIDS (ABDGN, ou Réseau mondial de la diaspora africaine et noire sur le VIH et le sida).