Projet « ConnectED Parents » : recourir à des interventions virtuelles pour faire participer les parents à la prévention de la violence dans les relations amoureuses chez les adolescents

Shift: The Project to End Domestic Violence (en anglais seulement) de l’Université de Calgary met en œuvre, évalue et met à l’échelle le projet « ConnectED Parents ». Ce programme de promotion de la santé est conçu pour prévenir la violence dans les relations amoureuses chez les adolescents à l’aide d’une démarche qui consiste à examiner et réduire les inégalités entre les sexes et à remettre en question les normes propres au genre.  

Le projet « ConnectED Parents » cible les parents et les fournisseurs des soins des adolescents de 10 à 20 ans, à Calgary, en Alberta. Il vise à améliorer leur capacité à enseigner à leurs enfants les compétences nécessaires pour établir et maintenir des relations saines. Pour ce faire, le programme leur envoie de brefs messages textes éducatifs afin d’améliorer leurs connaissances et leurs compétences pour qu’ils puissent éduquer leurs adolescents sur les relations amoureuses saines. Le projet vise également à créer un climat social sain dans lequel ces parents pourront se réunir et à permettre à des groupes de parents d’offrir du soutien par les pairs. 

Community of Practice members:

Lianne Lee 

Lianne-Lee.jpg

Lianne est titulaire d’une maîtrise en recherche pédagogique et de baccalauréats en éducation, en économie et société, et en anglais. Depuis 2006, elle dirige une vaste gamme de programmes communautaires et d’initiatives visant à apporter des modifications aux systèmes en vue d’améliorer le bien-être des enfants et des jeunes de divers milieux. Entre autres, elle a travaillé en première ligne dans des programmes communautaires parascolaires au début de sa carrière et a géré des programmes de premier cycle et des projets de recherche au Youth Leadership Centre de la Werklund School of Education. En plus de diriger la stratégie de l’Alberta pour des relations saines chez les jeunes à Shift : The Project to End Domestic Violence, Lianne a aidé à diriger la conception d’un cadre provincial de prévention primaire pour l’Alberta afin d’orienter les politiques et les pratiques qui mettent fin à la violence avant qu’elle ne commence. Lianne est la gestionnaire de projet pour ce projet. 

Sara Winstanley

sara-winstanley.png

Sarah Winstanley a passé dix ans à travailler avec des filles et femmes leaders à titre d’animatrice et de coordonnatrice/gestionnaire de programme. Elle possède une expérience récente de l’analyse de politiques axée sur le genre. Elle est actuellement responsable de la recherche et de l’évaluation, ainsi que conceptrice de programmes auprès de Shift : The Project to End Domestic Violence, projet hébergé à la Faculté de travail social (FSW) de l’Université de Calgary. Elle est aussi chargée de cours à temps partiel au sein de la même faculté. Elle a obtenu un BSW et un MSW de l’Université de Calgary et elle est travailleuse sociale autorisée. 

Lana Wells

lana-wells.png

Lana Wells, B.A. (avec distinction) 1994, BSW 1996, MSW 1997, est une experte de renommée internationale en prévention de la violence familiale. Sa capacité à travailler dans toutes les disciplines, à traduire les connaissances en action et à promouvoir le changement fait d’elle une précieuse collaboratrice. En tant que professeure agrégée à la Faculté de travail social et titulaire de la chaire Brenda Strafford sur la prévention de la violence familiale, Mme Wells a fondé et dirige un centre de recherche sur la prévention primaire appelé Shift : The Project to End Domestic Violence et, en 2022, a cofondé Shift to Learn, une plateforme de prévention en ligne qui vise à créer les conditions sociales qui préviennent la violence avant qu’elle ne commence. Elle supervise des étudiant.e.s diplômé.e.s de la Faculté de travail social et de l’École de politique publique, où elle est aussi chercheuse universitaire. Mme Wells a reçu le Prix Inspiration de l’Alberta pour le leadership en matière de violence familiale. En outre, elle a été reconnue comme boursière PEAK de l’Université de Calgary, elle a reçu le Prix commémoratif John-Hutton pour l’action sociale et les politiques, de l’Alberta College of Social Workers, et elle a été honorée dans le cadre du projet She Who Dares Canada 150 Project du YW. En 2017, le Prix d’enseignement de l’Université de Calgary pour l’élaboration de programmes d’études lui a été décerné pour la création conjointe du programme de certificat d’études supérieures Advancing Healthy and Socially Just Schools and Communities (traduction libre : Faire progresser des écoles et des communautés saines et socialement justes). En 2022, elle a reçu l’Ordre de l’Université de Calgary en reconnaissance de ses services exemplaires et distingués à l’Université de Calgary et la Médaille du jubilé de platine de la reine Elizabeth II, décernée aux Albertain.e.s en reconnaissance de leurs contributions importantes à la province. Mme Wells a travaillé avec tous les ordres de gouvernement au Canada et des centaines d’organismes sans but lucratif, leur offrant des conseils ou des services de consultation, ou établissant des partenariats avec eux, afin de faire progresser les efforts de prévention primaire visant à mettre fin à la violence avant qu’elle ne commence. Elle a aussi été engagée par l’ONU et a contribué à une résolution du Conseil des droits de l’homme sur la participation des hommes et des garçons à la lutte contre la violence faite aux femmes.